Etude : les entreprises qui « font de la recherche » sont 50 % plus rentables

par | Oct 4, 2021 | | Data Marketing, News

Selon une nouvelle étude signée HingeMarketing, la recherche marketing serait l’un des principaux facteurs de performance des entreprises, augmentant leur rentabilité de 50 % par rapport aux entreprises qui n’ont en font pas. Le point avec BtoB Leaders.

Etude de marché B2B : de quoi parle-t-on ?

HingeMarketing est une entreprise spécialisée dans les services marketing de branding. Très active sur le volet de la recherche, l’entreprise basée à Hong Kong s’est intéressée à l’impact de la recherche et de l’étude de marché sur la performance globale des firmes.

L’étude de marché B2B consiste à interroger un échantillon représentatif de la cible pour mieux cerner ses attentes, ses aspirations, ses craintes, son prix psychologique, etc. L’échantillon peut être représentatif d’une population donnée, se concentrer sur les clients effectifs de l’entreprise ou encore sur sa cible. L’étude de marché peut également porter sur le volet RH pour générer de la Data et travailler la marque employeur de l’entreprise, principalement pour lever les difficultés à recruter dans certains postes. Rappelons ici que les entreprises françaises ont du mal à enrôler des commerciaux, très plébiscités dans ce contexte de reprise économique. Une étude Page Personnel explique d’ailleurs que le taux de chômage parmi cette population est passé de 8,1 % à 3 % en quelques années.

 

 

S’adapter dans un environnement toujours plus volatil

HingeMarketing a révélé une forte corrélation entre la recherche et la croissance. Concrètement, les entreprises qui réalisent plus ou moins régulièrement des études marketing et RH (au moins une fois par trimestre) enregistrent une croissance jusqu’à 70 % plus rapide en comparaison avec les firmes qui n’en font pas. Elles sont aussi, en moyenne, 50 % plus rentables. 

Pour HingeMarketing, la recherche reste la seule clé pour s’adapter, à temps, aux bouleversements d’un environnement de plus en plus volatil. « Les études marketing et RH rendent l’entreprise plus consciente de son image et mieux préparée au changement car plus à l’écoute de son marché ». Enfin, le principal frein reste l’incapacité financière parfois structurelle des PME à mener des études régulières. HingeMarketing plaide pour la collaboration entre les entreprises non-concurrentes pour financer ce puissant vecteur de croissance.

 

Ceci pourrait vous intéresser..