Focus : comment éviter le zéro en Marketing en 2022 ?

par | Déc 3, 2021 | | Contenu, Influence, CX - Insights

« Repartir de Zéro pour faire les choses bien, dans le respect de soi, le respect du client et de la marque ». C’est un véritable Reload du marketing que nous proposent Patrice Laubignat et Philippe Guiheneuc, coauteurs du livre « Marketing ZERO : Le Marketing dont vous êtes le héros » (1MIN30 Publishing). Tout un programme !

Le « Marketing Zéro » pour éviter le « Zéro Marketing »

Patrice Laubignat – CEO – Eforbrands

Tout d’abord, je souhaite vous applaudir, vous qui faites du marketing au quotidien dans un contexte compliqué. Force est de constater que le terme « Marketing » a pris une connotation négative auprès du grand public, avec un caractère « Bullshit » dont nous sommes bien conscients. Il faut savoir d’où l’on part : en temps de crise ou même de simple effet de conjoncture, ce sont les budgets marketing qui sont coupés. C’est dire toute la considération qu’a notre métier.

Si l’on prolonge cette dynamique, avec des consommateurs qui se lassent et des budgets en baisse, arriverons-nous un jour au « Zéro Marketing » ? Ce n’est pas ce que je souhaite, car je pense que l’avenir appartient aux entreprises qui déploieront un Marketing responsable, qui a du sens. C’est en partant de ce constat que nous avons basé notre réflexion, avec Philippe, afin de donner un nouveau souffle, une nouvelle inspiration à notre métier. Plutôt que le « Zéro Marketing », nous prônons le « Marketing Zéro ».

 

 

Les quatre grandes mauvaises pratiques du marketing contemporain

Philippe Guiheneuc – Directeur marketing et expérience client – AKIO

Le Marketing Zéro, c’est un markéting avec zéro spam et zéro pollution. C’est aussi le Marketing de l’an zéro. Il ne s’agit pas ici de distribuer des bons et des mauvais points ou de faire de la morale. En tant que praticiens du Marketing, nous sommes conscients des contraintes et des pratiques habituelles, qui sont profondément ancrées dans notre métier et qui font que l’expression « ça c’est du Marketing » revêt aujourd’hui une connotation péjorative. Nous avons identifié quatre grandes mauvaises pratiques du Marketing contemporain :

  1. L’espionite. C’est cette tendance à collecter beaucoup (trop) d’informations sur nos clients, ce qui a donné naissance à un véritable commerce des données. Le RGPD et les bannières anti-cookies constituent des réactions directes à cette mauvaise pratique.
  2. Le matraquage publicitaire. Nous sommes exposés à des milliers de messages au quotidien, et le marketing n’est pas étranger à cette pollution sensorielle.
  3. Les messages angoissants. Les professionnels du marketing sont conscients du pouvoir de l’émotion, ce qui les poussent à diffuser des messages qui peuvent être stressants ou angoissants.
  4. La survalorisation de certains produits qui peut parfois friser le mensonge.

Les études se suivent et se ressemblent : ce modèle s’essouffle, les campagnes sont de moins en moins efficaces.

Que veulent les acheteurs et les consommateurs ?

Patrice Laubignat : D’abord du sens. En effet, 6 Français sur 10 considèrent que la priorité d’une marque doit être la recherche de sens et une contribution positive aux enjeux de la société (CSA, mai 2020). Le Marketing ne peut plus œuvrer « seulement » pour la génération de revenus. Il a désormais une mission : celle de rendre les clients heureux, de leur faciliter la vie. Nous avons donc imaginé et développé, dans notre livre, une méthode pour repartir de zéro. Le Marketing Zéro n’est pas une révolution. Il s’agit plutôt d’une évolution souhaitable pour remettre le marketing dans les bons rails de manière proactive, volontariste et bienveillante.

 

Ceci pourrait vous intéresser..