Malt boucle un tour de table de 80 millions d’euros pour financer sa plateforme de freelance

par | Juin 2, 2021 | , | News, Stratégie

Malt, entreprise spécialisée dans la mise en relation des entreprises et des développeurs freelance, ouvre son capital à Goldman Sachs et Eurazeo. Cette levée de fonds très attendue se chiffre à 80 millions d’euros et devrait financer l’internationalisation de la startup parisienne.

Devenir un « point central pour les besoins des sociétés »

Le concept d’ « entreprise étendue », dont le capital humain s’étend au-delà de ses salariés, a toujours représenté un vivier d’opportunités pour les entrepreneurs. Ces derniers rivalisent d’ingéniosité pour développer LA plateforme de mise en relation entre les entreprises et les freelances. Malt en fait partie.

Fondée en 2013 par Vincent Huguet, Hugo Lassiège et Jean-Baptiste Lemée, l’entreprise met en relation des développeurs mais aussi des Data Scientists, des designers et des chefs de projet avec des entreprises ayant formulé un besoin en la matière. Selon les informations de Techcrunch.com qui cite des sources anonymes, Malt voit sa valorisation monter à 400 millions d’euros à l’issue de cet investissement.

Pour tirer son épingle du jeu dans un marché de plus en plus compétitif, Malt entend couvrir de nouvelles compétences, au-delà des services digitaux classiques. Comme l’explique Alexandre Fretti, PDG de Malt, l’entreprise envisage de proposer un pool de compétences dans les ressources humaines et le conseil juridique pour devenir « un point central pour les besoins des sociétés ». Cette levée de fonds devrait également financer l’expansion de Malt en Europe, notamment en Belgique, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Italie. Le marché américain reste également en ligne de mire, mais dans un second temps.

A  lire également sur BtoB Leaders : Artur’In lève 42 millions d’euros

La transparence et l’accès à l’information pour se démarquer

A ce jour, Malt compte une communauté de plus de 250 000 freelances qui collaborent avec près de 30 000 entreprises, dont des noms prestigieux comme Unilever, Lufthansa, Bosch, BlaBlaCar, L’Oréal, Allianz ou encore McKinsey. Les perspectives de croissance de l’entreprise tricolore restent énormes. On estime en effet à plus de 6 millions le nombre de freelances sur le Vieux continent. Dans un communiqué de presse, Malt évalue le marché du conseil en freelance à plus de 350 milliards d’euros en Europe seulement.

Pour se démarquer dans un marché relativement opaque, Malt mise sur la transparence et l’accès à l’information.

« Nous sommes avant tout une place de marché très ouverte, dans la lignée de ce que propose Airbnb. Tout tourne autour de notre moteur de recherche. Dans un marché particulièrement opaque, où les acteurs protègent leurs arrières, nous avons opté pour la transparence et l’accès à l’information ».

Photo de profil de Vincent Huguet

Vincent Huguet, CEO et cofondateur de Malt.

Aujourd’hui, et en dépit d’une hypercroissance manifeste, la startup n’est pas encore rentable. Elle vise toutefois un Ebitda proche des 30 % sur le long terme et table sur un volume d’affaires d’un milliard d’euros à l’horizon 2024.

Ceci pourrait vous intéresser..